Une copie presque conforme – le pied et la main
Annotation du cookie

SVP. cliquer ici si vous ne les acceptez pas.

Le lien entre le pied et la main – des structures presque identiques

De par sa structure, le pied humain s’apparente à la main. Il s’agit presque d’une copie conforme. Avec ses 27 os, la main n’a qu’une petite longueur d’avance. Qu’on croie à la création divine ou à l’évolution : la structure de base de la main comme du pied est exceptionnelle. En matière d’évolution, le pied n’est autre qu’un ancien outil de préhension qui s’est raidi au fil du temps et que l’on peut aujourd’hui encore admirer dans sa forme originale chez les grands singes. En pratique, un singe a en effet encore 4 mains. Cependant, pour créer à partir de cet ancien outil de préhension une fondation qui peut supporter une capacité de charge de plus de 100 kg et qui assure un soutien permanent, stable et vertical, il était nécessaire d’en modifier quelque peu la structure. Si vous tordez une serviette humide, vous obtenez une structure plutôt stable. Il en va de même pour les pieds. Ici, deux voûtes plantaires (une voûte plantaire longitudinale de la plante antérieure du pied jusqu’au talon et une voûte plantaire transversale du gros jusqu’au petit orteil) sont reliées en forme de spirale de telle sorte qu’elles agissent comme amortisseurs et peuvent parfaitement amortir et répartir le poids de la personne.

Un affaissement de la voûte plantaire provoque des pathologies du pied appelées voûte plantaire affaissée, pieds plats ou pieds étalés. Si la voûte plantaire est fortement déformée, on parle alors de pied creux. Préserver la forme de la voûte plantaire, c’est ce que nous appelons préserver la santé des pieds. Cette santé des pieds n’est pas donnée, il faut s’en occuper de façon active. Cela passe par des exercices appropriés et des chaussures adaptées.

step