Nos 10 conseils contre la transpiration des pieds
Annotation du cookie

SVP. cliquer ici si vous ne les acceptez pas.

Tout ce qu’il faut savoir sur la transpiration et les odeurs des pieds. Nous vous donnons 10 conseils simples et utiles.

La transpiration et les odeurs des pieds. Il ne s’agit clairement pas de thématiques divertissantes. Près d’un tiers des Allemands affirment en souffrir. Même s’il s’agit d’un sujet peu agréable, nous voulons en parler ouvertement. D’une part, vous n’êtes pas les seuls concernés. D’autre part, il existe de nombreux conseils simples et utiles qui vous aideront sans aucun doute.

Pourquoi les pieds transpirent-ils ?

En réalité, la transpiration des pieds est un phénomène complètement normal. Plus grand organe du corps humain (1,5 à 2 mètres carrés), la peau est parsemée de milliers de glandes sudoripares. Selon la taille du corps, cela représente un nombre incroyable de 100 à 600 glandes sudoripares (également appelées glandes eccrines) par centimètre carré. Chaque être humain est donc millionnaire de naissance car il a en lui entre 2 et 4 millions de glandes sudoripares. Voici une information que vous pourrez utiliser pour étonner les autres invités en faisant la conversation, par exemple lors d’une soirée : sous stimulation thermique maximale, le corps humain peut sécréter jusqu’à 3 litres de sueur par heure, ce qui correspond à un nombre maximal incroyable de 72 litres de sueur par jour (en supposant une hydratation électrolyte conséquente). Il s’agit bien sûr d’une valeur théorique, et nous ne pouvons que déconseiller l’expérience de passer toute une journée dans un sauna. Pour rester sur la thématique du sauna, il est intéressant de noter que nous évaporons environ 0,4 à 0,8 litre d’eau (= sueur) par séance de sauna de 10 à 12 minutes.

Il existe également un autre type de glandes sudoripares, les glandes sudoripares apocrines (« glandes odorantes ») qui datent d’une époque où l’on marquait encore son territoire et que nous portons encore aujourd’hui dans certaines parties du corps (aisselles et zone pubienne).

Dans cet article, nous voulons cependant nous concentrer sur les glandes sudoripares eccrines qui sont responsables de la transpiration des pieds. Les glandes sudoripares régulent la température corporelle et représentent une sorte de régulation climatique automatique et complexe. S’il fait trop chaud à certains endroits, les glandes sudoripares transpirent et l’évaporation crée un refroidissement. La transpiration est donc une véritable merveille de la nature.

La transpiration ne serait donc pas un problème si on n’habillait pas une partie de son corps de façon presque hermétique, ce qui empêche l’évaporation. Ce n’est qu’à ce moment-là que la transpiration devient un sujet remarquable. Les mains et les pieds sont d’ailleurs les régions du corps qui comportent le plus grand nombre de glandes sudoripares (350 à 370 glandes sudoripares par centimètre carré). Les mains transpirent donc presque exactement comme les pieds, mais elles sont généralement mieux ventilées. Si vous ne l’aviez pas encore remarqué, portez des gants médicaux en caoutchouc pendant une heure. Vous verrez : la transpiration des mains devient très rapidement visible. Les pieds humains libèrent environ 0,1 centilitre de sueur en 24 heures. Cela représente un verre à shot entier. Par ailleurs, la transpiration des mains et des pieds n’est pas uniquement utilisée pour réguler la température. Mère Nature a eu une idée très spéciale : puisque les mains et les pieds servent à la préhension et au mouvement, l’humidité du corps est légèrement accrue à ces endroits pour améliorer l’adhérence aux surfaces lisses.

Pour résumer : la transpiration des pieds est un phénomène naturel. Elle ne devient désagréable que lorsqu’on ne sait pas comment bien la gérer.

 

Pourquoi la transpiration des pieds a-t-elle une odeur désagréable ?

La transpiration fraîche est inodore. C’est une raison pour laquelle les saunas sont généralement assez bien supportables (à condition que toutes les personnes présentes aient pris la douche obligatoire avant d’y entrer). Le problème des odeurs est uniquement causé par la sueur qui ne peut pas s’évaporer et qui est « emprisonnée » pendant une longue période dans les vêtements, les chaussettes et les chaussures. Le fait que la transpiration sente mauvais avec le temps n’a rien à voir avec la sueur elle-même, mais avec les bactéries présentes sur la peau. Celles-ci se nourrissent de substances contenues dans la sueur telles que l’urée, les protéines et l’acide lactique. L’odeur typique et désagréable de la sueur est donc causée par les processus de décomposition bactérienne et non pas par la sueur elle-même. L’un des principaux composants produits par le processus de décomposition bactérienne est l’acide butyrique. Il constitue l’odeur de la sueur en soi (certains se souviennent peut-être encore de la leçon de chimie au cours de laquelle l’enseignant fait passer aux élèves un ballon d’acide butyrique). La sueur sent particulièrement mauvais durant la ménopause et la puberté en raison des changements hormonaux. D’un autre côté, la sueur provenant des pieds des bébés et des tout-petits est presque inodore. Fondamentalement, le seul problème est la sueur confinée. Dans les chaussures, la sueur fraîche a peu de chances de s’évaporer immédiatement. C’est donc à cet endroit que la sueur confinée est particulièrement prononcée. Les bactéries aiment les environnements chauds et humides et c’est pourquoi les chaussures sont leur lieu d’action préféré. Et il faut venir à bout de ce problème.

 

Pourquoi certaines personnes transpirent-elles plus des pieds que d’autres ?

Comme il a été expliqué plus haut, les glandes sudoripares sont situées dans tout le corps. Cependant, le nombre de glandes sudoripares et leur répartition dépendent beaucoup d’une personne à une autre. Par exemple, cela dépend fortement du type de peau. Les personnes qui ont une peau de type 0 (très claire) ont le moins de glandes sudoripares, ce qui est dû au fait qu’elles ont généralement une peau très fine et peu pigmentée. Les personnes à la peau foncée ont jusqu’à deux fois plus de glandes sudoripares par centimètre carré. La densité des glandes sudoripares par centimètre carré varie fortement d’une personne à une autre. Vous avez certainement déjà serré la main à des personnes qui ont les mains particulièrement moites ou qui ont des marques de sueur prononcées sous les aisselles ou dans le dos. Il est possible que ces personnes n’aient pas à lire cet article jusqu’au bout car elles ne sont généralement pas touchées par le problème de transpiration des pieds. L’intensité de la transpiration et les endroits où la transpiration se produit dépendent logiquement de la constitution physique, des modèles de mouvement, des vêtements et des chaussures.

 

Pourquoi les pieds de certaines personnes sentent-ils mauvais ?

Vous trouverez ci-dessous 10 conseils pour lutter contre la transpiration des pieds. À l’inverse, ne pas suivre ces conseils garantit des pieds à l’odeur particulièrement désagréable. En termes simples, lutter contre la transpiration des pieds consiste à aérer le plus les pieds, à réguler la formation de sueur et, si possible, à éviter les environnements dans lesquels les bactéries se sentent particulièrement à l’aise. En outre, des études médicales ont prouvé que les conditions générales suivantes favorisent la transpiration des pieds, c’est-à-dire l’odeur de transpiration des pieds : pour ne nommer que quelques facteurs, une alimentation riche en protéines animales, notamment par une consommation importante de viande, un manque d’activité physique et le fait de rester assis trop longtemps ainsi qu’un surpoids important auraient des effets négatifs sur la transpiration des pieds. C’est par la sueur que le corps excrète des substances spécifiques, y compris l’urée, et celles-ci sont fortement influencées par l’alimentation. On le remarque d’ailleurs en observant le règne animal : alors que l’odeur des animaux végétariens comme les vaches et les chevaux est à peine perceptible pour les êtres humains, l’odeur des animaux qui se nourrissent purement de viande est souvent très différente, par exemple celle des chiens, des ours ou d’autres prédateurs. Des études médicales ont montré qu’un changement de régime alimentaire peut également avoir un effet positif sur l’intensité de la transpiration et sur l’odeur de la sueur.

 

Voici nos 10 conseils pour lutter contre la transpiration et les mauvaises odeurs des pieds.

Choisir une bonne chaussure est essentiel. Nous vous détaillons les points auxquels il faut faire particulièrement attention.

Choisir une bonne chaussure est crucial pour lutter contre la transpiration des pieds. D’abord et avant tout, vous devriez porter des chaussures adaptées à la situation. Cela signifie marcher pieds nus autant que possible à la maison (et dans le jardin ou sur le balcon), ce qui préserve la santé des pieds et renforce leurs muscles tout en aérant les pieds et en empêchant la transpiration au niveau du tarse. Si la météo et l’occasion le permettent, nous vous recommandons de porter des chaussures ouvertes. Si vous devez porter des chaussures fermées, choisissez impérativement des chaussures fabriquées principalement en cuir véritable. Nous consacrons plusieurs articles au cuir sur notre site Internet. En bref, ce cuir possède des propriétés exceptionnelles qui permettent de réguler la transpiration du pied. Dans ce contexte, la principale caractéristique du cuir est le fait qu’il peut absorber et évacuer l’humidité comme aucun autre matériau et que c’est un matériau respirant qui est très semblable à notre peau puisqu’il s’agit d’une véritable peau animale. En d’autres termes : le cuir véritable est le meilleur matériau pour les pieds qui transpirent car il absorbe la transpiration, garde vos pieds au sec et régule leur température. En matière d’absorption de la transpiration, le cuir véritable est donc supérieur à tous les matériaux synthétiques. Même si l’industrie de la chaussure de sport prétend le contraire avec des matériaux dits high-tech, le cuir est et reste le meilleur matériau pour la fabrication de chaussures.

Cependant, le cuir est aussi l’un des matériaux les plus chers pour fabriquer des chaussures. C’est la raison pour laquelle peu ou aucun cuir véritable n’est utilisé pour les chaussures bon marché. Chez Sioux, nous utilisons exclusivement du cuir véritable de haute qualité pour fabriquer la tige, la doublure et la semelle intérieure. Cela garantit un environnement agréable dans la chaussure et constitue le meilleur investissement de base contre la transpiration des pieds.

1. Toujours laisser au moins 24 heures de temps de repos aux chaussures. L’humidité absorbée aura ainsi le temps de s’évacuer.

Le cuir est respirant et a la capacité inimitable d’absorber et de stocker de grandes quantités d’humidité. D’un autre côté, il faut donner au cuir la possibilité d’évacuer l’humidité absorbée, c’est-à-dire la sueur du pied. La règle à suivre est la suivante : l’évaporation de l’humidité prend 3 fois plus de temps que l’absorption. Par conséquent, après les avoir portées pendant 8 heures, il faut donner aux chaussures un temps de repos de 24 heures pour que le cuir puisse se régénérer complètement et être de nouveau performant.

 

2. Toujours porter des chaussettes, mais privilégier les matériaux naturels

Même si certaines modes vont à l’encontre de ce conseil, il faut toujours porter des chaussettes dans des chaussures fermées pour garantir une bonne hygiène et un climat sain à l’intérieur de la chaussure. Si le bord visible des chaussettes vous gêne, vous pouvez porter des chaussettes basses pour sneakers. Il est important que les chaussettes ne soient pas exclusivement en matériaux synthétiques et qu’elles comprennent au contraire un pourcentage élevé de matériaux naturels (coton ou laine). Les chaussettes fonctionnelles sont également bien adaptées, par exemple les chaussettes de course à pied, car les différents matériaux facilitent l’évacuation de l’humidité vers l’extérieur. Il est donc important que les chaussettes puissent absorber et évacuer la sueur. On dit également que les fibres synthétiques facilitent l’accumulation et la multiplication des bactéries. Si vous n’avez pas peur des coûts supplémentaires, vous pouvez essayer des chaussettes avec des fils d’argent qui auraient un effet antibactérien.

 

3. Mettre des chaussettes propres tous les jours

Nous avons expliqué ci-dessus d’où provient l’odeur de la transpiration. L’odeur ne vient donc pas de la sueur mais des bactéries qui s’en nourrissent. Il faut donc veiller à ne pas faciliter inutilement la multiplication des bactéries. Les chaussettes portées plusieurs jours produisent un environnement dont les bactéries raffolent. La règle de base est donc la suivante : changer de chaussettes tous les jours même si elles ne sentent pas mauvais. Ce conseil est très simple mais efficace contre la transpiration des pieds et donc contre les odeurs de transpiration.

 

4. Laver les chaussettes à 60 degrés. Il ne faut pas être parcimonieux.

Quand on lave ses chaussettes, on peut mettre de côté les soucis de l’environnement et les fausses économies : seule une température d’au moins 60 degrés permet de tuer les bactéries. Cela est particulièrement important pour lutter contre la transpiration des pieds. Quand on change de chaussettes tous les jours, il serait en effet dommage de se ravitailler en bactéries en mettant des chaussettes toutes propres. Et comme nous l’avons vu auparavant, ce sont les bactéries qui sont responsables de l’odeur désagréable de la transpiration des pieds.

 

5. Se laver régulièrement les pieds est utile. Ce à quoi il faut prêter attention.

Les pieds qui transpirent doivent être lavés tous les jours, idéalement le matin, tout d’abord avec de l’eau chaude et du savon, puis avec de l’eau froide. Il est important de bien se laver les pieds, c’est-à-dire de les laver aussi entre les orteils, puis de bien les sécher. Si laver les pieds une fois par jour ne suffit pas, et si les pieds sentent mauvais le soir, il faut de nouveau les laver. Au cas où les pieds deviendraient secs et rêches, appliquez simplement une crème nourrissante ou de soin.

 

6. Les bains de pieds. Un bienfait qui n’est pas que pour les pieds

Si vous avez plus de temps que de simplement vous laver les pieds, un bain de pieds est un remède éprouvé contre la transpiration. L’ajout d’additifs spécifiques peut aider à lutter contre la transpiration des pieds, le bicarbonate de soude aide par exemple à lutter contre les bactéries de transpiration. Voilà comment cela fonctionne : le bicarbonate de soude est une base. Il modifie légèrement le pH de la peau et fait fuir les bactéries qui préfèrent un environnement acide. Le vinaigre (1/4 du volume total), le thé noir (2 sachets par litre) ou l’huile essentielle de lavande dans le bain de pieds ont des effets antibactériens. La sauge aurait un effet régulateur positif sur les glandes sudoripares. Le thé noir (dont l’effet vient de ses tanins) peut être remplacé par de l’écorce de chêne, de saule ou par des feuilles d’olivier ou de noyer qui ont un principe d’action similaire. Pour produire une infusion, il faut faire bouillir ces additifs. Nous préférons donc le thé noir pour lutter contre la transpiration des pieds car on le trouve dans tous les foyers et il est très facile de le transformer en additif pour bain de pieds. Étant donné qu’elles se limitent à une application externe, ces méthodes sont toutes inoffensives. Nous vous recommandons de découvrir par vous-même ce qui soulage vos pieds et ce que vous trouvez le plus agréable pour lutter contre la transpiration des pieds. Les additifs de bain utilisés contre la transpiration des pieds et mentionnés ci-dessus sont également disponibles en pharmacie ou en parapharmacie. Veuillez respecter les instructions de dosage sur l’emballage, sauf indication contraire dans cet article. Après un bain de pieds, séchez-vous bien les pieds et laissez-les refroidir à la température ambiante avant d’enfiler des chaussettes ou des chaussures.

 

7. Soigner les pieds, notamment (se faire) retirer la corne excessive

La corne, c’est-à-dire de la peau morte, est un véritable vivier pour les bactéries. Soigner régulièrement ses pieds et retirer la corne (par ex. en se faisant faire une pédicure médicale ou en utilisant des remèdes maison tels qu’une pierre de lave) sont une bonne manière de lutter contre les bactéries qui aiment la sueur et donc contre la transpiration des pieds.

 

8. Utiliser un déodorant ou un spray désinfectant pour chaussures

Si les chaussures sentent encore la sueur après les avoir laissé sécher, vous pouvez y remédier avec un déodorant pour chaussures (disponible dans les pharmacies, les drogueries ou les magasins de chaussures) ou un spray désinfectant pour chaussures. Alors qu’un déodorant pour chaussures n’agit qu’au niveau de l’odeur, le spray désinfectant pour chaussures tue les bactéries qui se nourrissent de la sueur des pieds. Bien entendu, certains produits combinent ces deux propriétés.

 

9. Chlorure d’aluminium – en déodorant ou en crème pour les pieds

Si la transpiration du pied est trop persistante et si les conseils précédents n’ont pas aidé, il est temps d’utiliser un déodorant pour pieds contenant du chlorure d’aluminium qui permet de réguler l’humidité. Nous avons placé ce conseil au numéro 9 car nous privilégions les méthodes naturelles (1 à 8) pour lutter contre la transpiration des pieds. Dans les cas de transpiration tenace, utiliser un déodorant pour pieds est toutefois inévitable. Si cela n’aide toujours pas, on peut utiliser des crèmes ou pommades contenant du chlorure d’aluminium. Le principe actif du chlorure d’aluminium rétrécit les canaux sudoripares afin qu’une quantité réduite de sueur puisse atteindre la surface de la peau.

 

10. Si aucun de nos conseils n’aide : un médecin peut aider en cas de transpiration excessive

Une transpiration excessive et pathologique est un autre problème, c’est ce qu’on appelle l’hyperhidrose. Dans ce cas, le problème de la transpiration est tel que l’aide d’un médecin est nécessaire. Il en va de même si une transpiration excessive s’accompagne de changements cutanés importants ou graves. Il faut également consulter son médecin traitant si la transpiration excessive des pieds est associée à des troubles neurologiques ou internes sous-jacents. Sur le plan médical, de nombreuses autres options existent pour traiter la transpiration pathologique des pieds. En comparaison avec d’autres traitements standards pour lutter contre la transpiration des pieds, il nous a été signalé que l’iontophorèse (traitement par courant continu) utilisée avec de l’eau du robinet peut donner de très bons résultats. Cette thérapie relativement douce contre la transpiration excessive est très intéressante car elle est purement externe, nécessite un courant continu de l’ordre de 15 à 25 mA et peut être en partie prise en charge par l'assurance maladie.

Nous vous souhaitons de profiter de pieds au climat agréable et sans douleurs et, même si vous devez lutter contre leur transpiration, d’avoir une relation toujours affectueuse avec ceux-ci. Outre les mains, les pieds sont la chose la plus importante que la nature vous ait donnée et ils méritent votre affection et vos soins, malgré les mésaventures qu’ils peuvent parfois vous causer.

step