La fabrication des chaussures Sioux – 150 étapes de travail
Annotation du cookie

SVP. cliquer ici si vous ne les acceptez pas.

La fabrication des chaussures

150 étapes de travail pour obtenir la chaussure parfaite

De nombreuses étapes sont requises pour fabriquer une chaussure. De l’élaboration du modèle jusqu’aux finitions en passant par la découpe et la piqûre.

Jusqu’au milieu du XIXe siècle, toutes les chaussures étaient fabriquées à la main et sur mesure par des cordonniers. Aujourd’hui, les différents ateliers spécialisés de notre site de fabrication à Lousada, au Portugal, se chargent de chaque étape de la fabrication.

Une chaussure est toujours composée de deux parties principales, le dessus (la tige) et le dessous (la semelle). La fabrication d’une chaussure de haute qualité jusqu’à sa forme finale passe par de nombreuses étapes de travail. Le Grashopper est par exemple composé de 30 pièces individuelles qui requièrent un total de 150 étapes de travail. Pour d’autres modèles, la méthode de fabrication choisie est très importante.

Dès qu’un atelier a terminé les tâches dont il s’occupe, la chaussure est envoyée à l’étape de production suivante.

Il faut noter que même le meilleur processus de fabrication ne vaut pas grand-chose si les matériaux utilisés ne sont pas de haute qualité. C’est pourquoi nous choisissons des cuirs de qualité produits dans des tanneries européennes dont le système de gestion de l’environnement est durable.

L'ÉLABORATION DU MODÈLE

Avant de réfléchir au matériau ou à la couleur d’une chaussure, des ébauches du modèle et de la forme doivent être créées. Ces étapes ont lieu durant l’élaboration du modèle.

LA DÉCOUPE

L’étape de la découpe consiste à découper dans le cuir les parties individuelles qui sont nécessaires pour fabriquer le dessus de la chaussure (la tige). Ces parties sont découpées à la main, avec une machine de découpe au laser (généralement pour les préséries et la fabrication de prototypes) ou à l’aide d’un couteau de découpe (pour la fabrication en série).

L'ATELIER D'ASSEMBLAGE

L’atelier d’assemblage est le cœur de la fabrication des chaussures. C’est ici qu’on obtient la chaussure finie à partir de la tige (le dessus de la chaussure) et de la semelle.

LES FINITIONS

Comme son nom l’indique, l’atelier en charge des finitions se trouve à la fin de l’ensemble du processus de fabrication des chaussures. La dernière étape de fabrication de la chaussure, ce sont ses finitions. La chaussure reçoit ici son apparence finale, sa touche finale. Des graisses et crèmes de haute qualité appliquées sur la chaussure confèrent au cuir éclat, profondeur et protection.

LA FORME DE LA CHAUSSURE

La forme est un instrument qui imite la forme du pied. C’est sur cette forme que la chaussure est façonnée.

LA PIQÛRE

L’atelier de piqûre reçoit les pièces individuelles (découpées) du dessus de la chaussure qui sont ensuite cousues pour former la tige. Ce processus est réalisé à l’aide d’une machine à coudre.

MADE IN PORTUGAL

C’est avec une grande précision et un grand souci du détail que la chaussure typique de Sioux est fabriquée au Portugal. Durabilité, meilleure qualité possible, artisanat traditionnel et confort incomparable sont des valeurs qui nous sont très chères.

step